Tenir compte de graphies variables

L’un des participants de l’atelier TXM à l’EHESS du 13 avril 2018 a évoqué le besoin de tenir compte de graphies variables de mots dans d’anciens textes.

Dans un fichier XML-Tei, on peut faire suivre un mot en graphie originale par celui en graphie normalisée en se servant d’éléments appelés “original” (abrégé en “orig”) et “choice”. Voici un exemple fourni sur une page explicative du site présentant la Text Encoding Initiative.

<p>Ainsi lecteur, je suis<choice><orig>moy-mesmes</orig><reg>moi-même</reg></choice> la matière de mon livre : ce n’est pas raison que tu emploies ton loisir en un <choice<orig>subject</orig><reg>sujet</reg></choice>si frivole et si vain.</p>

On peut y lire encore que “<choice> (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte”.

Pour les personnes qui comprennent l’allemand : le DTA (Deutsches Textarchiv) présente ici une page qui explique comment les variantes graphiques ou les anciennes graphies sont traitées dans les documents qui sont publiés sur ce site.

Dans tous les cas, une visite du Deutsches Textarchiv est intéressante, ne serait-ce que pour voir comment on y présente l’appareil critique de textes pour la plupart anciens. On peut alterner entre plusieurs types de présentation du texte, dont son fichier XML qui est exportable.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search